Roch Guennanen - Maison de rêve - Bréhat

L'île de Bréhat :

Longue de 3,5 km, l’île, entourée de ses îlots voisins, détermine une commune (officielement nommée île de Bréhat) rattachée au canton de Paimpol (arrondissement de Saint Brieuc) d’une superficie de 318 ha pour une population de 421 habitants en 1999, 406 en 2001, 300 en 2009.

Bien que commune dynamique, l’insularité induit une population en forte diminution (1559 en 1873, 1400 en 1952, 653 en 1982).
En revanche, aux beaux jours, la population estivale peut atteindre une dizaine de milliers d’habitants.

Si les liaisons maritimes s’effectuent toute l’année de Port Clos (au sud, face au continent) vers la pointe de l’Arcouest, l’été et ses touristes autorisent l’ouverture de liaisons avec Paimpol, Erquy, Dahouet, Binic et Saint Quay-Portrieux.

Naturellement, la mer sculpte la géographie de l’île. A marée basse une seule île, à marée haute 2 îles : l’île nord au relief de landes et l’île sud plus fleurie; elles sont reliées par le pont Vauban (ou pont ar Prad).

Contrepartie de la beauté minérale de Bréhat (ce fut le premier site naturel classé en France), les roches à fleurs d’eau de l’île et de l’archipel forment des écueils dangereux, la navigation de plaisance y est particuliérement délicate et demande de solides connaissances maritimes. Heureusement, les phares du Paon(Pann) et du Rosédo veillent sur les marins.

Roch Guennanen - Maison de rêve - Bréhat

Climat :

Grace à son microclimat particuliérement doux en hiver, l’île offre une riche biodiversité marquée par l’omniprésence des fleurs et des plantes. C’est un des rares lieux de Bretagne nord autorisant la pousse de plantes mériterranéennes, du fait de la quasi absence de gelée l’hiver.


Géologie :

Bien qu’éloigné vers l’est de la côte de granite rose , l’île n’est pour autant pas dépourvu de ce spectaculaire minéral qui a fait la réputation de Perros Guirec: minéral à l’origine des contrastes lumineux propre à la «côte de granit rose» dont Bréhat bénéficie.


Religion :

470: Saint Budoc, moine breton (Bretagne insulaire), construit un monastére sur l’île Lavrec, à l’est de Bréhat. C’est le plus vieux monastère de la péninsule armoricaine. Sous les vocables de Saint Samson et Notre-Dame, la paroisse de Bréhat, enclavée dans l’évêché de Saint-Brieuc, appartenait au doyenné de Lanvollon relevant de l’évéché de Dol.

Roch Guennanen - Maison de rêve - Bréhat

Militaire :

Au moyen âge, Bréhat devient un point militaire stratégique et décision fut prise par le duc de Penthièvre de fortifier l’île. Malgré cela, Bréhat sera réguliérement envahie par les anglais et même les espagnols. Sous Louis XIV, Vauban fortifia l’île et construisit , entre les deux îles, le pont qui porte son nom.


Personnalités :

De nombreuses personnalités et artistes séjournérent sur l’île: Prosper Mérimée, Ernest Renan, pierre Loti, Théodore Botel, les freres Edmond et Jules de Goncourt, Paul Gauguin, Andre Barsacq, Emil Cioran, Robert Giraud, Keiichirô Kume, Charles Lapicque...